Notice: Undefined index: page_mod in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/inc/config.php on line 40

Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/inc/connect.php on line 9

Notice: Use of undefined constant ID - assumed 'ID' in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/mod/medias.php on line 11
Les nouveaux voisins - L'arrivée des Européens - Le troc des idées

Activité de troc

Blogue

Accueil > L'arrivée des Européens > Les nouveaux voisins - L'arrivée des Européens


Notice: Constant MYSQL_HOST already defined in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/admin/inc/config.inc.php on line 9

Notice: Constant MYSQL_USER already defined in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/admin/inc/config.inc.php on line 10

Notice: Constant MYSQL_PASS already defined in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/admin/inc/config.inc.php on line 11

Notice: Constant MYSQL_DB already defined in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/admin/inc/config.inc.php on line 12

Notice: Constant MAIN_PATH already defined in /home/hamonbi/public_html/usr/letrocdesidees/admin/inc/config.inc.php on line 15

Les nouveaux voisins

Jusqu'en 1607, plusieurs groupes en provenance de France tentèrent de s'installer au Canada. L'hiver, les maladies (notamment le scorbut) et l'environnement inhospitalier décourageaient rapidement les nouveaux arrivants. Après avoir survécu à un hiver seulement, les survivants ne souhaitaient qu'une seule chose : retourner en Europe. Il faudra attendre la fondation de Québec, en 1608, pour que les Français s'installent de façon permanente dans l'Est du Canada.

Appelée « Nouvelle-France », la colonie française se joint rapidement au réseau commercial des Premières Nations. D'ailleurs, les lieux d'habitation des Français étaient installés, le plus souvent, tout près des endroits où les foires d'échanges avaient lieu. Pensons, en guise d'exemples, à Tadoussac, à Québec, à Trois-Rivières et à Montréal.

Ce n'étaient pas toutes les nations qui avaient un accès direct aux marchandises européennes. Les nations dont les territoires étaient à l'ouest des Grands-Lacs auraient dû parcourir d'immenses distances afin de se rendre aux lieux de troc des Européens. Ces groupes plus éloignés recevaient tout de même des objets européens. Des nations servant d'intermédiaires se rendaient aux foires et en rapportaient des objets européens.

Dans les premiers temps, les Français tentèrent de concilier leur façon de commercer avec celle des Premières Nations. Les discours et les échanges de cadeaux, ainsi que les demandes d'aide pour la guerre ont toujours lieu, mais, petit à petit, les Français délaissèrent cette manière de faire le troc.

Par contre, ils ne sont pas les seuls Européens en Amérique du Nord. Les Hollandais, les Suédois et les Britanniques se partageaient la côte Est du territoire qui deviendra les États-Unis. Ces peuples construisaient aussi des postes de traite pour commercer avec les Premières Nations.

En 1609, les Hollandais s'installaient sur l'île de Manhattan, dans l'État qui porte aujourd'hui le nom de New York. L'un des postes hollandais les plus connus était celui d'Albany. Installés plus à l'intérieur du continent, ils recevaient la visite des nations de la confédération iroquoise pour troquer. Les Suédois s'installèrent non loin des Hollandais à partir de 1663.

Les Britanniques, eux, s'étaient installés le long de la côte de l'océan Atlantique. Au fil des conflits entre les différents occupants, les Britanniques s'approprièrent leurs établissements, y compris le poste d'Albany. Les Premières Nations qui commerçaient avec les Hollandais s'allièrent aux Britanniques pour continuer à s'approvisionner en objets européens.

Les Premières Nations qui faisaient des alliances avec les Anglais et les Français se rendirent compte bien assez vite que ces nouveaux voisins ne s'entendaient pas entre eux. Puisque faire une alliance commerciale signifiait également faire une alliance militaire, les Premières Nations se retrouvèrent dans les conflits opposant les pays européens.